18 février 2016 : Henri Meschonnic et le sens du langage

Le 18 février 2016, de 14h à 16h au Centre Bièvre (3ème étage, salle E) 1, rue Censier 75005 Paris (contact : serge.martin@univ-paris3.fr).

Séminaire « Penser/enseigner le sens du langage », séance 3 consacrée à l’oeuvre d’Henri Meschonnic.

Marie-Hélène Parret Passos (Université PUCS, Porto-Alegre, Brésil) parlera du sens du langage en traduction dans les manuscrits de Poétique du traduire.

Rafael C. Mendes (doctorant, Paris 3) partira de cette phrase de Henri Meschonnic dans Le Langage Heidegger : « C’est pourquoi il importe de montrer que le sens du sens et le sens du temps sont un seul et même sens. » (p. 5).

Shungo Morita (doctorant, Paris 3)  parlera de « La parabole comme shifter chez Meschonnic »en le comparant à ceux de R. Krauss, de G. Agamben et de R.Barthes.

Serge Martin (professeur à Paris 3) partira de trois formules  : « Non le vers libre, mais le poème libre », « Non le signe, mais le rythme », « Non sur des applications, mais sur des expériences » (Critique du rythme, p. 591, 703, 714) pour penser l’oralité de l’écriture comme « sens du langage » qui fait l’enjeu d’une écriture-lecture-pensée continuée.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *