Archives de catégorie : Actes de la journée d’études « Le rythme aujourd’hui : pratiques et théories avec l’oeuvre d’Henri Meschonnic »

Meschonnic, lecteur de Nerval

Meschonnic, lecteur de Nerval

— une réflexion sur la notion de « discours » dans la poésie

Ces dernières années, la recherche sur Henri Meschonnic est en augmentation. Beaucoup de chercheurs ont approfondi ses divers sujets : la linguistique, l’enseignement, la traduction etc. Au Japon, les études ne font que commencer, particulièrement par rapport aux linguistes comme Humboldt, Saussure, Benveniste, etc. On peut dire que ses travaux féconds sur le langage sont étayés par la pratique de « lire » des poèmes, des poètes. Dans cette étude, pour tenter de situer Meschonnic comme « lecteur des poètes », on examinera la notion de « discours » chez Meschonnic en axant le point de vue sur ses critiques littéraires jusqu’à la publication de Critique du rythme. Meschonnic a trouvé son propre discours comme « sentence » par la lecture de Nerval en 1958. Il a ainsi développé une notion nervalienne du « discours » indépendamment de celle de Benveniste qu’il découvrira plus tard.

Articles de Meschonnic aux yeux des études nervaliennes Continuer la lecture de Meschonnic, lecteur de Nerval

Le rythme aujourd’hui : pratiques et théories avec l’oeuvre d’Henri Meschonnic

ACTES de la journée d’études « Le rythme aujourd’hui : pratiques et théories avec l’œuvre d’Henri Meschonnic » 

du Mercredi 11 Mai 2016 (9h-16h30) à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3en Salle Bourjac – 17, rue de la Sorbonne, Paris 5e, soutenue par THALIM (Théorie et histoire des arts et de la littérature, UMR 7172). Responsables : Serge Martin (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, THALIM) et Marie-Hélène Paret Passos ( Pontifícia Universidade Católica do Rio Grande do Sul/ CAPES)

Meschonnic 11 maiCette journée d’étude a voulu montrer, à travers quelques travaux de chercheurs et doctorants, l’actualité de la notion de rythme telle que l’a conceptualisée Henri Meschonnic (1932-2009), depuis au moins Critique du rythme (Verdier, 1982). Elle accompagnait le lancement de ce carnet de recherche, « Henri Meschonnic : actualités et recherches, relations et résonances » qui veut rassembler au niveau international les travaux concernant l’œuvre de ce théoricien du langage, poète et traducteur. Elle voulait également signaler des passages de témoin entre chercheurs ayant connu Henri Meschonnic et travaillé avec lui, et de jeunes chercheurs qui le lisent aujourd’hui au coeur de leur recherche.

Marie-Hélène Paret Passos (PUCRS/CAPES) : Henri Meschonnic écrit Hugo: une poétique de la minuscule dans les manuscrits de la Fin de SatanHenri Meschonnic écrit Hugo – Acte texte 11 mai

Marc de Launay (ENS/CNRS) : Livre juif ou livre grec : sur Genèse 1. Marc de Launay. Livre juif ou livre grec. Sur Genèse 1

Gérard Dessons (Université Paris 8) : Le rythme et le reste.

DR: MH Paret Passos
DR: MH Paret Passos

Melissa Melodias (Paris 3) : Pasolini, Meschonnic : vivre et le rythme.

Rafael Costa Mendes (Paris 3/PUCRS) : Le rythme dans la traduction biblique : lecture de Henri Meschonnic par Haroldo de Campos https://mescho.hypotheses.org/242

Shungo Morita (Paris 3) : Henri Meschonnic, lecteur de Ronsard et de Nerval : une réflexion sur la notion de « discours » dans la poésie : https://mescho.hypotheses.org/233

Serge Martin (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, DILTEC et THALIM) : Le rythme, la voix, la relation : des « correspondants par excellence » : https://ver.hypotheses.org/2210

 

 

Henri Meschonnic

Ce carnet de recherche a pour objectif d’impulser les recherches autour de l’oeuvre d’Henri Meschonnic (1932-2009) et de rassembler les actualités le concernant. Ces actualités et ces recherches peuvent concerner les contextes et les sources de l’œuvre ainsi que sa genèse que les archives déposées à l’IMEC permettent d’éclairer, les actualités éditoriales tant françaises qu’en traduction, les séminaires, journées d’études et colloques ainsi que les thèses en cours. Rassemblant les chercheurs (enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants intéressés) et plus généralement les lecteurs de l’œuvre, ce carnet veut devenir un lieu de réflexion et de théorisation continuée à partir des conceptualisations engagées par Henri Meschonnic : rythme, langage, société, voix, traduction, poème. Un dictionnaire des notions et des noms dans l’œuvre sera mis en chantier ainsi que des traductions en diverses langues.