Henri Meschonnic qui toujours recommence (Apulée n° 4)

Le numéro 4 (“Traduire le monde”) de la revue de littérature et de réflexion, Apulée, propose un dossier “Henri Meschonnic qui toujours recommence”, dix ans après la mort, le 8 avril 2009, de celui qui écrivait que “les hommes ressemblent à leurs fables” (en exergue du dossier) et encore qu'”il n’y a que des aventures singulières, et elles ont lieu dans le langage ordinaire parce qu’il n’y en a pas d’autre” (quatrième de couverture de la revue).

Coordonné par Serge Martin qui l’introduit (p. 331), il comprend un inédit d’Henri Meschonnic (“Le poème commence quand on ne peut plus parler”, p. 332-336), des contributions de Pascal Lefranc (“Ecrire Meschonnic”, p. 336-339), de Philippe Païni (“Le poème sur le bout de la langue”, p. 339-342), de Marko Pajevic (“Traduire Meschonnic en anglais”, p. 343-346) et de Serge Martin (“Avec Henri Meschonnic, traduire-vivre en passages de voix”, p. 346-350) pour se conclure par un entretien inédit de Henri Meschonnic avec Michel Le Bris (“L’oublié du signe”, p. 350-355).

On peut trouver cette belle revue dans toutes les bonne librairies. Plus de renseignements ici : http://www.zulma.fr/apulee.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.